Les Enjeux Economiques, Financiers et Industriels de la Transition Energétique Perspectives vues d'Allemagne et de France

En ligne
La date limite de clôture des inscriptions est passée.

Les Enjeux Économiques, Financiers et Industriels de la Transition Énergétique
Perspectives vues d'Allemagne et de France

Le Mercredi 21 Octobre 

Attention en raison du confinement nocturne la conférence aura lieu de 18h15 à 20h15


Organisé conjointement par HEC Paris Alumni : clubs Développement international, Économie  Verte, Énergie et Chimie, 

 Et le Groupe Professionnel Énergie Durable (GPED) CentraleSupélec Alumni

Événement en ligne. 

JE M'INSCRIS


A la suite des engagements de la COP21 et de la volonté d’atteindre la neutralité carbone en 2050, la France et l'Allemagne jouent un rôle déterminant dans la transition énergétique, en dépit des différences de leurs bouquets énergétiques et de leurs stratégies d’atténuation. La  transition énergétique désigne la transformation du système énergétique actuel vers un système énergétique (électricité, chaleur/froid et carburant) fondé principalement sur des énergies peu émettrices de gaz à effet de serre, pour la quasi-totalité des activités humaines (transport, industrie, bâtiment, agriculture).

Les objectifs sont ambitieux : doublement de la part des Energies renouvelables (ENR) dans la production d'électricité française (38% en 2028 contre 20% en 2018), ce qui implique une réduction du nucléaire à 50% en 2035 contre 72% aujourd'hui, réduction des émissions de  gaz à effet de serre de 40% en 2029 par rapport à 1990, diminution de la consommation d'énergie du fait de mesures d'efficacité énergétique, de 16.5% entre 2012 et 2028 (Source : Programmation pluriannuelle de l'énergie PPE 7/2/20).

De son côté, l'Allemagne a pour objectif un ratio de 65% d'électricité à base d'ENR en 2030, contre 35.2% en 2018, ainsi que l'arrêt du nucléaire en 2022 (13.5% du mix électrique en 2018) et du charbon en 2038 (35.3% en 2018) ( Source : paquet climat de septembre 2019).

Si ces objectifs sont, dans l'ensemble, acceptés par les populations, il n'en demeure pas moins des doutes sur la faisabilité de ces programmes, notamment l'arrêt du charbon et du nucléaire en Allemagne, et des craintes sur les risques et conséquences de cette transition. La France et l'Allemagne sont confrontées à des enjeux en partie similaires, et seront amenées, tôt ou tard, à rechercher une convergence dans les politiques d'accompagnement à mettre en place au niveau Européen, parmi lesquelles :

  • Politique économique : taxe carbone à l'importation, prix plancher du carbone dans les ETS (Emissions Trading  Systems), introduction d'une exigence d'origine européenne dans les nouveaux appels d’offre,…
  • Politique industrielle, notamment pour contrer la domination chinoise dans le solaire PV (90% de part de marché mondiale sur la fabrication des cellules)  et  l'éolien terrestre (50% du marché via sa seule demande intérieur), ou pour répondre efficacement aux attentes en termes de batteries, de métaux critiques, de systèmes de stockage, de production d'hydrogène décartonné, de systèmes de pilotage de réseaux intelligents, de protection des risques cyber, de promotion de normes …
  • Poursuite des programmes de recherche pour la maîtrise des chaines de valeur des technologies bas carbone ;
  • Mobilisation des moyens financiers correspondants (370 Milliards d’euros pour la France entre 2019 et 2028)  …
  • Accompagnement des changements sociétaux et encouragement des expérimentations et initiatives au niveau territorial : autoconsommation collective ou individuelle…
  • Gestion des conséquences territoriales et sociales : fermeture des capacités conventionnelles, reconversion des sites et des emplois…

Les intervenants feront le point sur les politiques et plans prévus par l'Allemagne et la France, les défis et les questions découlant de ces politiques et les initiatives ou projets conjoints envisagés entre les deux pays, à l'instar de l'Alliance dite "Airbus des Batteries », pour accompagner cette transition. Ils analyseront aussi les conséquences de la crise du coronavirus sur ces politiques. 

La conférence sera en langue française mais les questions et réponses  pourront être  en français, allemand, ou anglais.

 La conférence se fera essentiellement via Zoom  (Le lien Zoom sera envoyé la veille sur l'adresse email renseignée)

Nos intervenants : 

Gilles Lepesant, Directeur de recherche CNRS au centre Marc Bloch à Berlin

Marie Dégremont-Dorville, PHD, Cheffe de projet Transition Energétique à France Stratégie

Témoignage : Jean-Jacques Coursol, Centrale Paris, Responsable Economique France, EDF

Modérateur : Sven Rosner, Directeur de l'OFATE ( Office Franco-Allemand de la transition énergétique) tbc


Pierre- Yves Carpentier (H81) Président du CDI                                        

Jean-Paul Delattre (H60) membre du bureau CDI                                      

Catherine Mantel (H75) membre du club Energie-Chimie                     

Antoine Rabain (M06) Président Club économie Verte                 

Isabelle Heller (C77) & Paul-Louis Meunier (S79) Co-présidents du GP Energie Durable CentraleSupélec  Alumni


940 vues Visites

1 J'aime

Web séminaire
Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Événements suggérés

ven.

23

oct.

Webinaire : Shine at your next job interview

ven.

27

nov.

Webinair : Manage emotions at work

ven.

13

nov.

Rebondir par temps incertain : Planification de carrière agile